Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d' Alexandre BAIN vigneron à Pouilly Fumé
  • : L'ensemble de notre vignoble est cultivé selon la méthode biologique et biodynamique. Les terroirs les plus fragiles sont labourés à l'aide de notre cheval de trait percheron. Tous nos raisins sont cueillis à la main et à bonne maturité. Nous poursuivons ce travail de respect de l'environnement au chai en travaillant essentiellement avec du jus de raisin fermenté sans l'ajout de produit oenologique. Nous obtenons des vins natures, authentiques, sains et digestes pour le dégustateur.
  • Contact

Recherche

Archives

7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 07:05

Les vendanges approchent à grand pas. Dans la région plusieurs vignerons ont sorti les machines à vendanger, impatient de rentrer la récolte 2011. De notre coté, les raisins mûrissent lentement, l'arrière saison n'est pas vraiment idéale avec cette météo capricieuse. Difficile de fixer une date aux vendangeurs, nous cherchons à "emmener" nos raisins le plus loin possible en terme de maturité. Notre envie de faire des vins gourmands à forte buvabilité nous conduit à laisser les raisins sur souche jusqu'à obtenir des grappes de couleur or, dorée voir rosée.

L'état sanitaire au vignoble reste tout à fait correct ( à la grande surprise d'un collègue vigneron travaillant de façon conventionnel !), nous pensons commencer la cueillette des raisins autour du 19 septembre.

 

J'en ai profité ces derniers jours, pour préparer la cave à recevoir les raisins, le jus de raisin et être vraiment prêt pour ce jour tant attendu.

 

Lundi dernier, nous avons - Phénomène et moi - fauché la seconde coupe de sainfoin. Le sainfoin est une légumineuse, Olivier de Serres la signalait comme " une plante valeureuse qui vient gaiement en terre maigre". La sainfoin  fournit un fourrage précieux pour l'alimentation des chevaux. Cette plante des sols calcaire est dotant plus intéressante qu'elle a la faculté de capter indirectement l'azote de l'air et donc de s'auto-alimenter.

 

 

 
 
 Nous avons ressorti la faucheuse américaine, affûté la lame et graisser l'ensemble des pièces en mouvement. Phénomène en grande forme s'est attelé dans les brancards pour mettre à plat notre sainfoinière.
photo.JPG
Samedi dernier nous avions fauché quelques contours de parcelle pour la mise en jambe du lundi !
P1020348.JPG

                          visiblement très déterminé !

Partager cet article

Repost 0
Published by Alexandre BAIN - dans Vigne et Vin
commenter cet article

commentaires