Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d' Alexandre BAIN vigneron à Pouilly Fumé
  • : L'ensemble de notre vignoble est cultivé selon la méthode biologique et biodynamique. Les terroirs les plus fragiles sont labourés à l'aide de notre cheval de trait percheron. Tous nos raisins sont cueillis à la main et à bonne maturité. Nous poursuivons ce travail de respect de l'environnement au chai en travaillant essentiellement avec du jus de raisin fermenté sans l'ajout de produit oenologique. Nous obtenons des vins natures, authentiques, sains et digestes pour le dégustateur.
  • Contact

Recherche

Archives

26 novembre 2007 1 26 /11 /novembre /2007 14:15
La saison du vigneron n'est jamais terminée.

Après les vendanges, quand le travail en cave est terminé, je retourne travailler dans mes vignes.
Au programme : le buttage

La période d'après-vendange fut favorable cette année pour effectuer ces travaux de buttage.
D'abord une phase descendante du cycle de la Lune  et une longue période sèche sans pluie : condition idéale.
Le travail de buttage (on dit aussi chaussage de la vigne) a pour but de cacher les pieds de vigne avec de la terre (protection contre le froid hivernal et dispersion de l'humidité en excès), d'aérer la terre (favorable aux micro-organismes du sol), d'enfouir les feuilles et l'herbe (formation de compost nourricié du sol et de la vie du sol).
Il est pratiqué à l'automne ou au printemps au moyen d'une charrue vigneronne (appelée aussi buttoir).

Je préfère celui d'automne car l'action du gel et du dégel assouplit la terre et la rend douce et plus facile à travailler. De plus la terre protège les ceps de vigne contre le froid.

Habituellement, après les vendanges, il tombe de grande quantité de pluie ce qui rend le travail du sol difficile. On doit donc trouver une fenêtre météo favorable au travail du sol. Mais en plus, l'utilisation du tracteur tasse la terre  lors de son passage ce qui est vraiment défavorable à la micro-faune du sol et à un bon enracinement de la vigne. Sur le tracteur-enjambeur, le buttoir est placé entre les deux roues, les deux roues arrières roulent au fond de la raie creusée par les buttoirs ce qui amplifient le tassement des sols.
210-2-traces.JPG
Ci-contre, buttage hivernal avec un tracteur-enjambeur en Cote d'Or.










Sur l'exploitation, je pratique le buttage automnal avec mon cheval percheron.
Il s'appelle Phénomène, il a 4 ans et est beaucoup plus musclé que ma jument Diva que vous connaissez déjà. Il est aussi  plus calme alors qu'il n'a que 4 ans!
DSC00611.JPG
Voici Phénomène au travail et  au repos.











Le travail au cheval est très plaisant et le tassement du sol est négligeable.
Avec un cheval, on se rend davantage compte des dégâts causés par les tracteurs lors des passages répétés tout au long de l'année viticole. 
DSCF0012.JPG
Buttage hivernal en compagnie de Sébastien  dans "les grandes hâtes".

Partager cet article

Repost 0
Published by Alexandre BAIN - dans Vigne et Vin
commenter cet article

commentaires

Gourdet bruno 16/09/2010 23:39


Salut
Je me souviens d' un élève de....4ème , qui, a l'internat après avoir partagé son saucisson de l'amitié rêvait d' être paysan , pour avoir les même mains que son grand père, dure au mal et alors
..... putain tu a assuré, ton rêve est la.
Je suis devenu moi cuisinier(mon rêve aussi) et retourne de temps en temps dans le cher ou il y a mon père , c est sure je passerai te voire.

Salut l ami

Bruno (de saint francois)


Alexandre BAIN 17/09/2010 07:34



Salut Bruno,


 


Je me rapelle très bien de toi !


Bravo à toi aussi de faire ce qui te plait.


Passe quand tu veux au domaine


Amicalement,


 


 


Alexandre


 06 77 11 13 05