Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d' Alexandre BAIN vigneron à Pouilly Fumé
  • : L'ensemble de notre vignoble est cultivé selon la méthode biologique et biodynamique. Les terroirs les plus fragiles sont labourés à l'aide de notre cheval de trait percheron. Tous nos raisins sont cueillis à la main et à bonne maturité. Nous poursuivons ce travail de respect de l'environnement au chai en travaillant essentiellement avec du jus de raisin fermenté sans l'ajout de produit oenologique. Nous obtenons des vins natures, authentiques, sains et digestes pour le dégustateur.
  • Contact

Recherche

Archives

23 mai 2014 5 23 /05 /mai /2014 09:12

Comme vous l'avez remarqué, l'année 2014 - d'un point de vue climatique - a démarré dans la continuité de l'année 2013. La météo fût marquée par des journées d'une douceur remarquable et beaucoup de journée très humide. Comme disent les anciens : "on peut dire qu'on n'a pas eu d'hiver". J'ai relevé à Boisfleury seulement cinq matins avec des températures inférieurs à zéro degré Celsius. Habituellemnt nous sommes plutot autour de trente jours, voyez la différence !

 

A la suite de cette longue période hivernale mars et avril fûrent  plutôt chaud et sec jusqu'au 24.

Impossible pour moi de réaliser une application de préparation biodynamique 500P. 

Cette préparation destinée au sol a une efficacitée maximum lorsqu'elle est positionnée vers le débourrement certes (ou après les vendanges) mais surtout lorsque les conditions locales de sol sont les meilleures.

C'est à dire des sols suffisamment réchauffé (ce fût le cas depuis début mars) et avec une humidité suffisante (j'ai pour habitude de tester la terre en serrant une poignée de terre et observer la façon dont celle ci se tient en position).

Hors nous avons au cours de ces deux mois subit le vent d'Est un vent asséchant, intéressant dans les derniers jours précédent vendange pour concentrer la matière mais aussi assainir le coeur de souche mais peut profitable à notre fameuse 500.

 

Le mois de mai a débuté comme avril avait fini : sous la pluie. Les sols étaient à nouveau gorgé d'eau ce qui n'est pas un problème en soit. Par contre, les pluies ou orages incessants lavent la préparation ce qui n'est pas plus souhaitable.

 

Il m'aura fallu attendre la mi mai et les derniers jours du calendrier lunaire en lune descendante pour faire mes applications sur plusieurs soirées.

 

Comme à mon habitude j'utilise de l'eau de pluie uniquement que je chauffe à une température voisine de 37° Celsius.

A cela j'ajoute dans mon dynamiseur la valeur de 100 grammes par hectare de 500P de belle qualité, bien conservée dans ma caisse faite de bois et de tourbe. La dynamisation doit démarrer après 16 heures au printemps pour se terminer une heure après. J'éclaircie ma solution au travers d'un linge en lin bio et la préparation est prête pour application.

IMG_1031.jpg

 

DSCF0001.JPG

Ce sont des préparations que l'on confectionne avec le collectif des biodynamistes de Touraine sur la ferme de Bruno Allion. Nous nous réunissons plusieurs fois par an pour élaborer et mettre en terre toutes nos préparations. C'est aussi pour moi une journée importante où j'écoute les collègues expérimentés et je profite de formations sur d'autres thèmes tel que l'arboriculture biodynamique ou l'apiculture biodynamique (j'y reviendrai).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 DSC_2575.JPG

 

Voilà la dynamisation est terminée, place à l'application maintenant avec le pulvérisateur en cuivre de 14 litres. La préparation est efficace pendant les deux heures qui suivent le brassage, je dois donc ne pas trainer, marcher d'un bon pas et espérer que tout fonctionne au mieux.

Je prends 8 rangs de vigne et suis capable pendant les deux heures de couvrir quatre hectares à moi seul.

Repost 0
Published by Alexandre BAIN - dans Vigne et Vin
commenter cet article
6 avril 2014 7 06 /04 /avril /2014 14:21

Phénomène a reçu de l'aide hier, samedi 5 avril 2014DSC_2433.JPG.

Une belle princesse dénommée Risette est venue prêter main forte à notre laboureur pour effectuer les travaux de sol de printemps. Au programme de la journée, double griffage de l'inter-rang puis buttage du rang de vigne dans la parcelle des champs de cri. Une jeune vigne dans lequel mon souhait est de ne pas utiliser de tracteur. Ce sont des sols fragiles, assez battant mais très qualitatif qui demandent un maximum 

Phénomène a réalisé le travail entre rang tandis que Risette et son meneur Thierry ont butté le rang.

Il nous aura fallu 5 heures et un bon casse croute pour réaliser l'ensemble des travaux. 

Les conditions de terre étaient sèches, ce fût assez difficile pour nos chevaux de trait.

 

 

DSC_2439.JPG Les deux chevaux cote à cote.

 

 

DSC_2455.JPGRisette et Thierry Audo au buttage

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Phénomène au griffage.DSC_2456.JPG

DSC_2460.JPG

Repost 0
Published by Alexandre BAIN - dans Vigne et Vin
commenter cet article
1 avril 2014 2 01 /04 /avril /2014 21:37

Trop occupé depuis un bon moment j'ai omis de vous donner quelques nouvelles.

2013 fût une année assez difficile au vignoble mais aussi lors des vendanges puis pour finir lors des vinifications.

Les raisins étaient vraiment jolis pour l'année, leur degré de maturité nous aura permis de faire des vins bien mûrs comme à notre habitude.

L'hiver a été doux et humide ce qui n'est pas idéal pour les sols et la vigne.

Malgré tout nous avons taillé les vignes dès la fin du mois de décembre, en janvier, en février et nous avons terminé fin mars.

Les sols sont assez compacts (à cause du manque de gel lors de l'hiver, de la saturation des sols en eau de pluie et du vent d'est qui souffle depuis quelques jours maintenant), les températures douces du moment incitent la vigne à sortir du repos hivernal et l'herbe pousse bien plus vite que le vigneron l'attendait !

Bref j'ai l'impression que 2014 va partir sur les chapeaux de roue, espérons que les vendanges n'auront pas lieu en aout. 

Phénomène s'est remis en route après quelques entrainements en calèche et a même repris du service dans les vignes.

Il me parait être trop tôt pour appliquer ma première préparation biodynamique sur les sols (500).

 

Voilà les actualités du domaine, à bientôt  pour la suite

 

 

Alexandre

DSC_2405.JPG

 

Repost 0
Published by Alexandre BAIN - dans Vigne et Vin
commenter cet article
2 avril 2013 2 02 /04 /avril /2013 19:22

Le printemps a débuté il y a quelques jours. Les labours vont pouvoir commencer. Phénomène notre joli cheval de trait percheron a fait quelques ballades hivernales pour se maintenir en forme.

Il avait besoin d'une nouvelle ferrure pour travailler. Florian Chateau notre super maréchal ferrant lui a broché 4 nouveaux fers.

 

Le voilà prêt pour repartir dans les vignes.

 

 

DSC_0614.JPGDSC_0643.JPG

DSC_0659.JPGDSC_0697.JPG

Repost 0
Published by Alexandre BAIN - dans Vigne et Vin
commenter cet article
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 10:10



 

 

 

 

  Nos vendanges 2011 sont terminées. Nous avons vendangé bien tardivement dans le but de cueillir des raisins mûrs voir très mûrs. Nous avions la chance malgré l'été humide d'avoir une vendange sur pied dans un excellent état sanitaire, ce qui nous a permis d'attendre les quinzes derniers jours les plus important de l'année du vigneron. Important dans le sens où beaucoup de gens se figurent que dès que le degré potentiel du jus de raisin atteind les 12% volume ou 13% volume , la vigne est mûr et doit être vendangée. Je ne me base pas sur ces paramètres purement analytique mais uniquement à la dégustation des baies prises au hazard dans toutes mes parcelles. Il m'importe de rentrer en cave des raisins dont la maturité aromatique du sauvignon est plutot portée sur des notes sucrées que sur la primauté aromatique du cépage sauvignon blanc. Cela donne au vin beaucoup plus d'appétence et invite le dégustateur à user un peu plus de notre joli breuvage.

Comme à notre habitude, nous avons vinifié tous nos jus de raisins sans l'ajout de produits oenologiques ( pas de sucre, pas de levures, pas d'enzymes, pas de colles, pas de sulfites). Cette méthode est particulièrement intéressante car elle n'impose pas la voie que doit suivre le vin. Les levures peuvent ainsi travailler comme elles le veulent, prendre la direction qui sera celle de ce nouveau millésime 2011. Les levures et les raisins qui ont vécu l'année climatique dans nos parcelles sont les seuls à pouvoir raconter le nouveau millésime.

C'est ainsi que nous pouvons vous proposer chaque année des vins différents avec plus ou moins de ceci et de cela, et vous pourrez déguster chaque année des vins de grande qualité sain et digeste à consommer sans modération !

 

J'espère ainsi pouvoir vous faire découvrir nos nouveaux vins issu du millésime 2011.

 

Repost 0
Published by Alexandre BAIN - dans Vigne et Vin
commenter cet article
14 septembre 2011 3 14 /09 /septembre /2011 22:12

Demain jeudi 15 septembre 2011 commencera la cueillette de nos raisins du millésime 2011. Alors que la majeure partie de mes confrères terminent de faire ronfler leur machine à vendanger, nous avons fait le choix de laisser les raisins sur pied pour gagner en maturité. Les degrés potentiels étaient encore assez bas il y a 10 jours, date du ban des vendanges, le potentiel aromatique était plutôt porté sur l'herbacé, nous avons pris le risque d'attendre des jours meilleurs, plus ensolleillés et de récolter des fruits sains et surtout très mûr pour ce millésime particulièrement difficile sur la fin.

Une équipe de 16 vendangeurs devra couper l'ensemble des raisins du domaine.

 

photos à suivre.

Repost 0
Published by Alexandre BAIN - dans Vigne et Vin
commenter cet article
7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 07:05

Les vendanges approchent à grand pas. Dans la région plusieurs vignerons ont sorti les machines à vendanger, impatient de rentrer la récolte 2011. De notre coté, les raisins mûrissent lentement, l'arrière saison n'est pas vraiment idéale avec cette météo capricieuse. Difficile de fixer une date aux vendangeurs, nous cherchons à "emmener" nos raisins le plus loin possible en terme de maturité. Notre envie de faire des vins gourmands à forte buvabilité nous conduit à laisser les raisins sur souche jusqu'à obtenir des grappes de couleur or, dorée voir rosée.

L'état sanitaire au vignoble reste tout à fait correct ( à la grande surprise d'un collègue vigneron travaillant de façon conventionnel !), nous pensons commencer la cueillette des raisins autour du 19 septembre.

 

J'en ai profité ces derniers jours, pour préparer la cave à recevoir les raisins, le jus de raisin et être vraiment prêt pour ce jour tant attendu.

 

Lundi dernier, nous avons - Phénomène et moi - fauché la seconde coupe de sainfoin. Le sainfoin est une légumineuse, Olivier de Serres la signalait comme " une plante valeureuse qui vient gaiement en terre maigre". La sainfoin  fournit un fourrage précieux pour l'alimentation des chevaux. Cette plante des sols calcaire est dotant plus intéressante qu'elle a la faculté de capter indirectement l'azote de l'air et donc de s'auto-alimenter.

 

 

 
 
 Nous avons ressorti la faucheuse américaine, affûté la lame et graisser l'ensemble des pièces en mouvement. Phénomène en grande forme s'est attelé dans les brancards pour mettre à plat notre sainfoinière.
photo.JPG
Samedi dernier nous avions fauché quelques contours de parcelle pour la mise en jambe du lundi !
P1020348.JPG

                          visiblement très déterminé !

Repost 0
Published by Alexandre BAIN - dans Vigne et Vin
commenter cet article
30 août 2011 2 30 /08 /août /2011 14:58

Devant faire face à une demande accrue de gros buveurs, le domaine a mis en bouteille un certain nombre de gros contenant !

 

 

P1020334.JPG

 

Avis aux Gros Buveurs .....

Repost 0
Published by Alexandre BAIN - dans Vigne et Vin
commenter cet article
10 avril 2010 6 10 /04 /avril /2010 22:09

Après le sécateur de taille, voici le deuxième outils de précision du vigneron : la décavailloneuse.

C'est un objet simple et léger. Chaque vigneron qui laboure de cette manière en traction animale éprouve une véritable admiration devant l'outils.

Nous avons commencé la saison des décavaillonages le samedi 10 avril avec ce magnifique soleil et ces températures très douces.

Le décavaillonnage consiste à décaler la terre jetée lors du buttage dans l'inter-rang (là où l'on marche). Cette opération  se pratique uniquement dans les parcelles ayant été buttées d'hiver. Et c'est donc le jeu inverse ! Cela demande un maximum de concentration  et d'adéquation avec le cheval puisque l'on vient chercher de la terre entre les ceps de vigne.

Comme chaque saison, quelques tours de rodage sont nécessaire pour effectuer un travail soigné et précis.

 

 

DSC02417.JPG

 

Ici Phénomène dans la parcelle des Grandes Hâtes.

 

DSC02411.JPG

 

Admirez l'élégance de ce cheval et les petits pas qu'il effectue pour marcher le plus lentement possible.

 

 

Sous l'oeil averti de notre fille Madeleine !

DSC02412.JPG

Repost 0
Published by Alexandre BAIN - dans Vigne et Vin
commenter cet article
14 novembre 2009 6 14 /11 /novembre /2009 10:16
A la Saint Catherine, tout bois prend racine. Dictons bien connu des jardiniers !

Mais cette année la Sainte Catherine est en lune montante.
Alors cette semaine était parfaite pour planter quelques pieds de vigne. La lune est descendante (nous avions le choix de planter en jour fruit et racine) jusqu'à mercredi 18 et les sols se sont ressuyés dans le courant de la semaine.
Nous avons fait un gros travail  de sélection de pieds de vigne issue de massale pour planter nos nouvelles vignes. Nous avons aussi demandé à notre pépiniériste de travailler dans le respect des pratiques biodynamiques.
Aujourd'hui le domaine s'agrandit  avec du matériel végétal de qualité, sélectionné par des générations de vieux vignerons en quête de vin de terroir.
Il se trouve que chaque vigneron plante régulièrement des nouvelles parcelles ou remplace des pieds morts en cours de saison.
 Depuis ces trentes dernières années, les progrès de l'agriculture ont amené les vignerons à acheter des plants de vigne issu de clone. On parle alors de numéro de clone (sauvignon blanc 108 - 530 - 159 - 905 - etc). Ces clones identiques expriment dans une même famille plus ou moins  les mêmes caractéristiques aromatiques, sont plus productifs et plus réguliers en pousse. Les clones sont fabriqués en épurant tout sujet différent par bouturage à partir d'un seul et unique plant mère. Par opposition, la sélection de pied de vigne issu de massale demande un gros travail d'observation et de marquage des vignes à prélever (origine de plusieurs  plants mères différents les uns des autres au sein d'un même cépage). Il faut passer repérer  les sujets qui semblent apporter quelquechose d'intéressant à nos propres objectifs de production. Mais une fois prélevées par nos soins et greffées par notre pépiniériste, nos selections massales permettent de travailler avec du matériel végétal relativement proche les uns des autres mais pas vraiment identiques. Certains mûriront plus tardivement, d'autres seront plus résistant à la pourriture grise, d'autres auront des grappes plus dorées ou encore une acidité plus marquée ; ce qui au final apportent une diversité très intéressante pour faire des vins authentiques au caractère bien affirmé. Enfin, il semblerait qu'une sélection massale soit moins sensible aux maladies du bois. On en reparlera !
Reste enfin le choix du porte-greffe, fonction lui aussi des objectifs de production et du type de terrain sur lequel le vigneron installe la nouvelle vigne.
La plantation s'effectue sur sol calcaire peu chlorosant, les objectifs de production sont uniquement qualitatifs, nous retenons donc le porte-greffe 3309 Couderc. Ce porte-greffe est relativement précoce, préfère des terrains secs et confère au greffon une vigueur relativement faible.
Nous avons encore au moins trois ou quatre ans de travail avant de faire découvrir aux impatients les vins issus de cette nouvelle plantation.
En attendant, vous pouvez vous rattraper sur le Pouilly-Fumé Mademoiselle M 2008 qui goûte au TOP !
Repost 0
Published by Alexandre BAIN - dans Vigne et Vin
commenter cet article